Théâtre de l’E.V.N.I.

(Esprit Volant Non Identifié)

 

 

 

 

 

 

 

En 1988, Fujio Ishimaru lance sa compagnie de théâtre jeune public, le Théâtre de l’E.V.N.I. (Esprit Volant Non Identifié), avec laquelle il crée notamment Ailleurs, Un-deux-rois, Taï-Yo, Un petit moment magnifique ou Hana-bi silencieux. Des spectacles qui obtiennent de nombreux prix, mentions et coups de cœur de la presse.

 

Pour Yosh, Alibi et Dancefloor, Fujio a collaboré avec de jeunes danseurs, renouant ainsi avec ses sources, le mouvement.
Continuant sur cette lancée, le Théâtre de l’E.V.N.I. s’articule aujourd’hui entre danse et théâtre, dans une démarche de recherche et de création collective.

Regard extérieur (titre provisoire)

C R É A T I O N   2 0 2 0

 

Regarder constitue une forme de défoulement, on se contente de passer l’autre au crible, car on sait qu’on peut le faire impunément. »  Roberto Saviano

Note d’intention

Regard extérieur (titre provisoire) est né d’une envie de créer un solo, d’être seul sur scène et de porter un projet.
Cette démarche s’inscrit naturellement dans la continuité du travail réalisé avec le Théâtre de l’E.V.N.I. ces dernières années, d’une part car c’est avec cette équipe que j’ai commencé à expérimenter d’autres rôles que celui d’interprète, d’autre part car je voudrais approfondir le travail avec certaines personnes avec qui des affinités artistiques et humaines se sont développées tout au long du parcours.
Donc un solo, oui, mais pas tout seul. J’ai envie de rassembler des personnalités qui me touchent autour d’un projet qui m’appartient et de continuer à développer un univers artistique propre à cette équipe.
Colin Jolet

Note sur la mise en scène

Fin mai 2018. Après m’avoir proposé la place d’œil extérieur et plusieurs fois parlé de son projet, Colin me donne à (re)lire une première version du dossier de présentation. Face à cet exercice apparemment anodin, je me trouve confrontée à des questions qui me parlent d’éthique et soulèvent la complexité du rapport à établir avec le travail dont la thématique me paraît aussi pertinente que sensible. En effet, de quelle nature est cet œil qui se pose sur le travail ? S’agit-il de lisser, de conformer selon le modus operandi qui me paraît le plus juste, avec le lequel je me sens en accord et peut-être aussi (de façon peu avouable) avec lequel je suis confortable ? Ou s’agit-il au contraire de me laisser secouer par la liberté de ton et de forme qui révèle la singularité de la personnalité de Colin, dans toute sa force et ses possibles failles ? Relisant ce premier jet aussi spontané que peu structuré, je me vois face au défi d’une forme de ré-écriture qui révélerait la pensée sans trahir la forme qui, elle aussi, transmet. Et c’est tout le défi de la mise en scène qui se trouve ainsi posé : comment révéler Colin dans son immensité d’être et de possible expressif sans le conformer à ce que mon regard projette sur lui ? Où placer ce regard pour qu’il puisse faire émerger l’intime universel ? J’accepte le défi. À suivre.
Sophie Leso

« Fixer quelqu’un dans les yeux, c’est aussi se regarder en face soi-même. »  Ai Yazawa

Calendrier prévisionnel

Deux fois une semaine de laboratoire avec des invités extérieurs au projet
labo 1 : du 14 au 18 janvier 2019
labo 2 : du 18 au 22 février 2019

Résidence de recherche de début de projet
du 18 au 29 mars 2019

Résidence de recherche avec invités et rencontres/ateliers/échanges avec adolescent
du 06 au 17 mai 2019

Résidences de création.
du 18 au 29 novembre 2019
du 02 au 13 décembre 2019
du 27 janvier au 21 février 2020

Premières à fixer dans l’idéal entre le 10 et le 21 février 2020

Présentations aux Rencontres de Théâtre Jeune Public de Huy 2020

Alibi

E N   T O U R N É E

Après s’être rencontrés sur la création de Yosh en 2013,
Fujio Ishimaru et Sophie Leso ont nourri le désir de poursuivre la découverte d’un imaginaire commun, portés par l’élan d’une  joyeuse curiosité mutuelle.

« Il fait chaud. Déboutonne son veston.  Voilà, comme ça c’est mieux.  Ahhh… Pose la mallette.  Quelle heure est-il ?  Depuis combien de temps je suis là ?  J’ai faim, je voudrais acheter quelque chose à manger.  Regards droite/gauche.  Non, c’est pas grave, je vais rester là, je suis bien.  S’assied.  Je n’ai pas faim.  Il fait si calme.  Se couche.  Je suis un oiseau. »

Pour tout public à partir de 6 ans.

Création Fujio Ishimaru, Sophie Leso et Nicolas Arnould  Interprétation Sophie Leso et Fujio Ishimaru (à la création) ou Colin Jolet 
Musiques Nicolas Arnould, Tom Waits et Sigur Rós  Lumières Christian Halkin 
Collaboration artistique Colin Jolet et Nuno Nunes  Chargé de Production Philippe Jolet
Remerciements à Elsa Debefve, Dominique Guns, Aurélie Borremans, la Cie de la Casquette et au Théâtre de Galafronie.

Prix de la Ville de Huy et coup de cœur de la presse aux Rencontres de Huy 2015 – Nominé aux Prix de la Critique 2016.

À découvrir ou à relire, la chronique de la création du spectacle Autrement dit !
À lire, les articles parus dans
la presse et, si nécessaire, la fiche technique du spectacle.

Dancefloor

T O U R N É E   T E R M I N É E

Il est l’heure où l’on ne sait plus si la nuit commence à peine
ou si déjà, derrière cette obscurité, apparaîtrait presque l’aube.
Il est l’heure anonyme où l’on croit être ensemble.
L’heure où chacun vacille sous les paillettes des apparences.
Sur le dancefloor, des solitudes se frôlent, s’inventent un équilibre.
Pour ne pas tomber. Du haut du piédestal.
Alors on danse.

Pour tout public à partir de 15 ans.

Création collective
Interprétation Sophie Leso, Elsa Debefve, Colin Jolet et Jean Debefve en remplacement de Fujio Ishimaru
Création sonore Nicolas Arnould  Création lumières et régie Nicolas Marty  Regard chorégraphique Marielle Morales
Regard scénographique et costumes Claire Farah   Concept scénographique Natacha Belova
Construction Karl Autrique et Guy Carbonnelle  Collaboration technique Christian Halkin  Chargé de production Philippe Jolet
Chargée de diffusion Mademoiselle Jeanne asbl / Anne Hautem (0032 (0)2 377 93 00 – anne.hautem@scarlet.be)

Mention spéciale du jury aux Rencontres de Huy 2016.

À lire, les articles parus dans la presse et, si nécessaire, la fiche technique du spectacle.

 

Dans les effets de lumières vibratiles, Dancefloor s’avère d’une profondeur dramatique et d’une beauté
contemporaine et sensuelle, inattendue. Quelque chose comme un frisson qui parcourt l’échine. O.V.N.I !

                                                                                                                                                                                                                    WBTD – Wallonie Bruxelles Théâtre Danse

Yosh

T O U R N É E   T E R M I N É E

yosh, c’est… d’accord, prêt, bon, bien, c’est parti
c’est lui, elle et lui
un parfum de japon aux accents bruxellois
yosh, c’est tendre et bagarreur, parfois haut et fort et parfois solitaire
c’est aujourd’hui fait d’hier, d’histoires qu’on vit qu’on rêve qu’on dit qu’on ment
yosh, c’est vrai j’te jure
regarde

Pour tout public à partir de 8 ans.

Création collective Fujio Ishimaru, Colin Jolet, Elsa Debefve et Sophie Leso. Interprétation Fujio Ishimaru, Colin Jolet et Elsa Debefve. Œil extérieur Sophie Leso. Regard dramaturgique Didier de Neck. Regard chorégraphique Dominique Duszynski. Création musicale et sonore Nicolas Arnould. Création lumière Christian Halkin. Chargé de production Philippe Jolet. Chargée de diffusion Mademoiselle Jeanne asbl / Anne Hautem.

Mention du jury pour le dialogue entre cultures et générations et coup de cœur de la presse aux Rencontres de Huy 2013 – Nominé aux Prix de la Critique 2014.

À découvrir ou à relire, la chronique de la création du spectacle : Bribes de création.
À lire, les articles parus dans la presse et si nécessaire, la fiche technique du spectacle

La démarche

En 2012, Fujio Ishimaru s’est entouré de jeunes danseurs avec le désir d’explorer le mouvement, dans une direction peut-être plus abstraite, moins narrative.
Depuis, le théâtre de l’ E.V.N.I. s’articule dans une démarche de recherche et de création collective. Le mélange des personnalités, des parcours et des disciplines des membres de la compagnie les amène à chercher un langage original, à la croisée de leurs univers personnels.
 

« Il faut développer un langage chorégraphique dans le secteur jeune public. C’est un langage contemporain. Aujourd’hui on ne raconte plus des histoires avec les méthodes classiques. Le théâtre, ce n’est plus seulement conter des histoires pour que les enfants comprennent. Le monde et la société ont énormément changé. L’éducation a changé, l’école a changé. Et il faut faire des spectacles différents pour ces enfants qui ont changé. Dans la danse, la « compréhension » est plus sensible. 
Est-ce qu’on peut comprendre la danse ? En fait, comprendre, c’est aussi voir.
J’essaie timidement de voir et donc peut-être de comprendre.»
Fujio

 

« Notre approche de l’écriture et de la création vient plus de la danse que du théâtre.
Nous partons d’abord du corps, avant de partir d’un univers technique ou d’un sujet. Le corps c’est aussi le souffle, le son et le rythme, éléments indissociables. Nous essayons plein de choses, puis ce que le mouvement veut dire vient après.Travailler avec des personnes qui ne sont pas des danseurs professionnels amène à des choses authentiques qui ne sont pas liées à des questions de technique ou de pratique.»
Colin

 

« J’ai la sensation que le socle commun des différentes techniques propres à chacun de nous, c’est le silence. Ce silence duquel peut émerger le verbe transformé, la poésie, le geste, autant de mouvements en urgence d’émergence.
J’aime penser le travail de l’artiste comme celui d’un artisan, et au cœur de son ouvrage : la transformation de la matière.
Passant d’un corps à l’autre, et parce que nos corps ont des histoires tellement différentes, le mouvement se transforme et provoque des sensations, des émotions, des idées, des images dont le sens n’est jamais figé, mais qui peut se révéler de façon différente chez chaque spectateur. »
Sophie

La compagnie

L’équipe : Fujio Ishimaru, Elsa Debefve, Colin Jolet, Sophie Leso, Nicolas Arnould

Le conseil d’administration : Fujio Ishimaru, Philippe Jolet, Emma Van Overschelde

Les autres membres : Nicolas Arnould, Karl Autrique, Natacha Belova, Pauline Bernard, Olivier Daxhelet, Elsa Debefve, Claire Gatineau, Christian Halkin, Colin Jolet et Sophie Leso

Cela compose une structure véritablement intergénérationnelle avec des personnalités fortes qui ont souvent aidé Fujio,
avec lesquelles il a régulièrement collaboré ou qui l’accompagnent dans sa recherche.

L’historique

1991 Ailleurs
1995 Un, deux Rois
1999 Taï-Yo
2004 Le voyage de Takéo
2004 Un petit moment magnifique
2006 Petites pièces vagabondes
2008 Hana-Bi silencieux
2011 Maurice Topack a disparu
2012 Duo en trio (petite forme)
2013 yosh
2015 Alibi
2016 Dancefloor

Contact

Le Théâtre de l’E.V.N.I. asbl

(Esprit Volant Non Identifié)

Mail : theatre@evni.be

Contact :
Quai 41
rue des Coteaux 41
1210 – Bruxelles
0032 (0)2 217 88 08